Superbe porte intérieure

Superbe porte intérieure

Chablais: Fenêtre en bois d’excellence

Chablais Windows + Doors conçoit et commercialise dans l’ensemble un vaste choix de portes et fenêtres en bois d’excellence: Chaque produit est scrupuleusement réalisé pour habiller des résidences d’exception. Chablais tire ses origines des Alpes françaises mais livre des portes et fenêtres dans le monde entier: California, New York, Saudi Arabia, China Nous vous invitons dès maintenant à découvrir le nouveau site internet de Chablais European style Windows

Decouvrez Chablais Window + Doors

fenetre bois et bois aluminium et bois bois bonze
Découvrez notre site web international…

Découvrez notre site web international…

Chablais: Fenêtre en bois d’excellence

Chablais Windows + Doors conçoit et commercialise un vaste choix de portes et fenêtres en bois sur mesure: Chaque produit est scrupuleusement réalisé pour habiller des résidences d’exception. Chablais tire ses origines des Alpes françaises mais livre des portes et fenêtres dans le monde entier: California, New York, Saudi Arabia, China Nous vous invitons dès maintenant à découvrir le nouveau site internet de Chablais European style Windows

Decouvrez Chablais Window + Doors

Portes et fenêtres en bois sur mesure
Les fenêtres devraient être réintroduites dans le CITE

Les fenêtres devraient être réintroduites dans le CITE

FISCALITE. A la suite d’un rendez-vous avec François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire. Thierry Repentin a annoncé sur les réseaux sociaux que les fenêtres pourraient être réintroduites dans le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) 2019.

Les multiples protestations du secteur du bâtiment et de la filière fenêtre ont visiblement fini par payer. Alors que les fenêtres sont exclues du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) depuis juin 2018.
Elles devraient être réintroduites en 2019. L’information nous vient de Thierry Repentin, président du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE), qui l’a affirmé sur les réseaux sociaux à la suite d’une rencontre avec le ministre de la Transition écologique et solidaire :

La sortie des fenêtres du CITE était « incompréhensible »

Contacté par Batiactu, Thierry Repentin a apporté des précisions sur ce rendez-vous avec le ministre : « Suite aux réunions du groupe de travail du CSCEE sur la rénovation énergétique, j’ai donc rencontré François de Rugy ce 9 novembre pour lui faire part des propositions de la profession. Mon rôle, c’est de mettre l’accent sur des divergences de plus en plus criantes entre le positionnement de la France sur les sujets liés au développement durable, et les moyens que l’on se donne et qui ne rendent pas, en l’état actuel des choses, cette ambition crédible. Il faut une adéquation entre les objectifs et les moyens pour atteindre ces objectifs, avec des effets-leviers pour inciter les citoyens. »

Jugeant « incompréhensible » la sortie des fenêtres du CITE, alors qu’il s’agit là d’un des premiers réflexes lors de travaux de rénovation énergétique, le président du CSCEE a également fait le lien avec la conjoncture actuelle du bâtiment, et les perspectives qui se dessinent : « La construction neuve va stagner dans les mois qui viennent, donc les carnets de commandes vont substantiellement fléchir, d’où l’intérêt de compenser sur le marché de la rénovation. De plus, le gouvernement doit également prendre en compte sur le plan économique l’engagement de la filière dans le RGE, qui a amené une responsabilisation et une professionnalisation des métiers du bâtiment. »

Faire bouger le périmètre du CITE

Dans ces conditions, Thierry Repentin a affirmé que François de Rugy était « assez convaincu » que le périmètre du CITE devait être recalculé : « Le ministre est un ancien élu local, et il est assez sensibilisé sur le sujet de la rénovation énergétique depuis son arrivée au ministère. J’ai donc reçu l’engagement de sa part de défendre un amendement auprès du Premier ministre pour faire bouger le périmètre du CITE, de manière à ce qu’il réintègre notamment les fenêtres. »

« C’est un signe positif en faveur de l’efficacité énergétique des fenêtres, et nous en remercions le gouvernement. »

« Si ce message est suivi d’effets, c’est bien sûr une très bonne nouvelle », réagit Philippe Macquart, porte-parole du pôle fenêtre. « C’est un signe positif en faveur de l’efficacité énergétique des fenêtres, et nous en remercions le gouvernement. Que l’État veuille faire des économies, nous le comprenons très bien. Mais exclure les fenêtres pour une supposée non-efficacité en matière thermique, cela ne serait pas acceptable. »

Marjolaine Meynier-Millefert, députée et copilote du plan de rénovation énergétique des bâtiments, nous fait part de sa satisfaction par rapport à cette piste de « bon sens ». Contactée par Batiactu, elle déclare : « C’est une position d’équilibre, que de financer la rénovation énergétique en partie via les menuiseries.

Le CITE concernera leur remise à niveau, c’est à dire le remplacement des simples vitrages par des doubles, et l’aide sera plafonnée« . Assurée que François de Rugy portera l’amendement lors de la réunion interministérielle d’arbitrage de ce lundi 12 novembre, elle ajoute : « Le ministre a réagi en confirmant son soutien pour les professionnels.

Il faut encore que Bercy entende ses arguments et que Matignon tranche dans le bon sens« . Elle insiste sur les bénéfices de ces travaux de rénovation énergétique, tant sur la balance commerciale française que sur la santé des occupants de logements réhabilités.

Pour Alain Maugard, second copilote du plan, « ce n’est que justice »« Le Gouvernement ouvre la voie à une solution raisonnable pour le CITE. Le sujet le plus évident dans ce sens est d’éventuellement réintroduire le remplacement de fenêtres en simple vitrage. »

D’après nos informations, le Premier ministre est sensibilisé et disposé à ce que les choses évoluent favorablement pour le secteur. Toutefois, les stores, volets et portes ne devraient probablement pas être concernés par cette réintroduction.

 La Rédaction de batiactu, le 09/11/2018 à 15:38

Copyright 2018/ https://www.batiactu.com/edito/fenetres-devraient-etre-reintroduites-dans-cite-54576.php?MD5email=c4556c8ea6166025f21387d749f5a7bc&utm_source=news_actu&utm_medium=edito&utm_content=articlehttps://www.lci.fr/supplements/la-chaine-immobiliere/fenetres-bois-aluminium-pvc-avantages-et-inconvenients-2073164.html

CHABLAIS ISO MENUISERIE est amoureux du bois. L’entreprise conseille aussi le mixte bois aluminium pour profiter de la chaleur de votre fenêtre sur mesure en bois ainsi que la résistance de l’aluminium sur la face extérieure.

Contactez-nous sans plus attendre.

Fenêtres en bois, pvc et aluminium, avantages et inconvénients

Prix, entretien, esthétique et isolation : chaque dispositif à ses points forts et ses talons d’Achille.

Fenêtres en bois, pvc et aluminium. C’est la dernière ligne droite pour profiter du crédit d’impôt énergétique pour les crédits fenêtres : il est fixé à 30% jusqu’au 31 décembre prochain, puis tombera à 15% à partir du 1er janvier prochain. Cette ristourne de 15% cessera à partir du 1er juillet 2018. Fiscalité ou pas, disposer de fenêtres isolantes est une bonne affaire puisque jusqu’à 15% de la chaleur produite par votre chauffage s’échappe par les fenêtres lorsqu’elles sont anciennes.

Si vous faites changer vos fenêtres, 3 options s’ouvrent à vous : un modèle bois, aluminium ou PVC. Chacune de ces formules à ses avantages et ses inconvénients. Voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir.

Fenêtres PVC

Les fenêtres en PVC sont plébiscitées en France où elles représentent jusqu’à 60% du marché total (en volume). Notamment parce qu’elles sont moins onéreuses que le bois ou l’aluminium.

Si on accepte leur esthétique, leur châssis en PVC réalisé avec un plastique blanc opaque garantit une isolation thermique et acoustique satisfaisante grâce à plusieurs chambres d’isolation et à des joints de frappe. Elles sont généralement disponibles en double ou triple isolation. Leur résistance aux aléas climatiques est bonne et elles ne rouillent pas.

Parmi leurs inconvénients, outre leur aspect esthétique, il faut noter qu’elles s’adaptent mal aux grands formats et que leur gamme de coloris est un peu étriquée. Par ailleurs, le polymère thermoplastique dont elles sont composées n’est pas biodégradable et peut devenir toxique en cas de combustion ou d’incendie.

Fenêtres bois

Agréables au toucher, elles offrent une esthétique chaleureuse qui s’intègre dans la plupart des logements.  Leur structure leur confère d’excellentes qualités isolantes grâce au faible niveau de conduction du bois. Elles permettent de réguler efficacement l’humidité et la chaleur. Au volet écologique, leur empreinte est meilleure que celle des modèles en PVC. Elles sont recyclables. Certains labels FSC ou certification (PEFC) garantissent qu’elles sont assemblées avec du bois issu de forêts gérées durablement. Enfin, ces fermants sont disponibles dans différentes essences et couleurs.

Au chapitre des inconvénients, ces modèles sont au moins 40% plus chères qu’un modèle en PVC et nécessitent un traitement contre l’eau et les insectes périodique (environ tous les 5 ans). Leur poids étant plus important que celui des fenêtres en PVC, ces fenêtres nécessitent par ailleurs un dormant solide.

Fenêtres en aluminium

Bien adaptées à l’architecture des maisons modernes, plus rigides que le bois, elles permettent d’obtenir de vastes surface vitrées, voire des gabarits hors norme. Esthétiquement, leurs encadrements moins épais leur permettent de se confondre avec les murs et elles sont disponibles dans une large gamme chromatique. A l’entretien, l’aluminium est résistant et ne rouille pas. C’est aussi un métal que l’on peut recycler. Enfin, grâce aux exigences amenées par la norme RT2012. Le système de rupture de pont thermique intégré améliore leur qualité d’isolation thermique.

Elles ont aussi des talons d’Achille, dont une mauvaise résistance au vent et au grand froid. Par ailleurs, l’aluminium conduit le chaud et le froid. Enfin leur prix, comparable à celui des fenêtres bois, est un facteur jouant en leur défaveur.

Bon à savoir : certains modèles de fenêtres hybrides combinent les avantages du bois (utilisé sur la face intérieure) et de l’aluminium.

La Chaîne Immobilière vous est présentée par CENTURY 21
Copyright 2018/ https://www.lci.fr/supplements/la-chaine-immobiliere/fenetres-bois-aluminium-pvc-avantages-et-inconvenients-2073164.html

CHABLAIS ISO MENUISERIE est amoureux du bois et vous conseille aussi le mixte bois aluminium pour profiter de la chaleur de votre fenêtre sur mesure en bois. Ainsi que la résistance de l’aluminium sur la face extérieure.

Contactez-nous sans plus attendre.

Porte extérieure bois pour un chantier de Montagne

Porte extérieure en Mélèze étuvé

Chablais Iso Menuiserie se trouve à Bons-en-Chablais en haute Savoie. L’entreprise se spécialise principalement dans la fabrication et pose de menuiserie extérieure bois et en porte extérieure en Mélèze étuvé.

L’entreprise vous présente cette porte ouverture extérieure en bois sans finition.

A gauche, un semi-fixe avec crémone pompier.

A droite, le vantail avec remplissage en panneau isolé formant lambris horizontal.

Le bois

Le mélèze est largement utilisé dans toutes les montagnes de haute Savoie. Il est choisit pour sa résistance aux éléments extérieures.

Sous quelques semaines, une belle patine grisé se formera sur la surface du Mélèze.

Pas d’inquiétude, les caractéristiques du bois se préservent.

Après un bon ponçage/brossage, l’aspect initial pourra être restauré.

Pour de plus amples informations, connectez vous à notre page Facebook ci-dessous ou cliquer ici.

Comme promis, la porte extérieure en mélèze étuvée posée au Chalet du Ski à PASSY

Publiée par Chablais Iso Menuiserie sur Mercredi 20 juin 2018

Changement de propriétaire pour CHABLAIS ISO MENUISERIE

Changement de propriétaire pour CHABLAIS ISO MENUISERIE

L’entreprise CHABLAIS ISO MENUISERIE a été rachetée en janvier 2018 et souhaite affirmer de nouvelles valeurs.

Une nouvelle société, une nouvelle équipe dirigeante, une nouvelle identité, et plus que jamais une structure au service de ses clients. En effet, l’ex-entreprise dénommée ISO MENUISERIE est devenue CHABLAIS ISO MENUISERIE en janvier dernier.

Un formidable potentiel habitait cette entreprise depuis bientôt 20 ans, tant sur le plan humain, technique, qu’empirique. Réputée pour la pose de portes et de fenêtres, CHABLAIS ISO MENUISERIE c’est bien plus que cela.

Dotées d’un véritable atelier, de compétences techniques fortes, d’un solide bureau d’études, de machines performantes. Les équipes de CHABLAIS ISO MENUISERIE souhaitent désormais montrer à leurs clients ce dont elles sont capables.

La nouvelle équipe dirigeante souhaite insuffler un renouveau dans ses services. C’est ce que vous découvrirez sur cette page consacrée à nos prestations et réalisations.

error: